Archiscopie #11 - juillet 2017

Éditorial

Dans le sens de la marque - À l’heure où la Cité de l’architecture & du patrimoine explore la figure de l’architecte à travers ses différentes représentations depuis le Moyen Âge1, se pose la question du rôle de la maîtrise d’œuvre dans une société en pleine mutation.

En butte aux transitions écologique et numérique, l’architecture a dû se remettre en question2. Plus que jamais, la dimension sociale de la discipline est au cœur du débat car ces nouveaux impératifs requièrent bien plus que de simples solutions techniques. Attente sociale et réponse spatiale sont intimement liées.
Dans ce contexte transitionnel, alors que se développent des collectifs explorant de nouvelles pratiques de l’architecture, deux distinctions récentes envoient un signal renforçant autant l’architecture d’auteur que la signature. En décernant le prix Pritzker à RCR, le jury vient récompenser un travail dont la cohérence de la ligne n’est plus à démontrer, comme l’atteste l’enchaînement des projets construits depuis l’hôtel-restaurant Les Cols Pavellons à Olot jusqu’au musée Soulages à Rodez… Mais en élisant RCR, le jury du Pritzker ne célèbre pas que la creatividad compartida3 de ces architectes catalans adeptes de l’acier Corten, il rend hommage à une démarche trempée dans une culture locale. Le trio n’est pas basé à Barcelone mais dans cette petite ville d’Olot, au cœur du paysage volcanique de la Garrotxa, hors des grands axes européens. Des architectes, soulignons-le, qui n’ont rien abandonné du dessin, l’exprimant d’une manière poétique : ils aiment à rendre leurs projets à l’aquarelle…
Déjà, à Paris, l’Académie d’architecture avait décerné sa grande médaille d’or à RCR en 2015. L’institution de la place des Vosges a choisi cette année une tout autre figure : un “starchitecte”, en la personne de Bjarke Ingels. Formé à l’OMA de Rotterdam, l’architecte danois, qui est en train de réaliser son premier projet en France, à Bordeaux, est un homme de concepts, dont Rem Koolhaas a écrit dans Time Magazine qu’il était l’incarnation d’une “nouvelle typologie” d’architecte et qu’il était le premier à “libérer la profession de l’angoisse4”. Mais, indéniablement, cette nouvelle figure à la progression fulgurante confirme que l’architecte peut être aussi une “marque”, avec toute la dimension créative et économique que cela suppose, ce qui reformule la relation à la commande. À la question basique “c’est quoi un architecte ?”, Jean Nouvel a répondu récemment, face à la caméra : “C’est quelqu’un qui pétrifie un moment de culture5.” La marque aurait-elle remplacé le style ?

Francis Rambert

1 – Exposition “L’Architecte, portraits et clichés”, Emmanuel Bréon, Philippe Rivoirard commissaires, jusqu’au 4 septembre 2017.
2 – Cf.
infra “Profession architecte, un métier à géométrie variable”, enquête de Sophie Trelcat, p. 4-18.
3 – Exposition monographique “RCR arquitectes. Creatividad compartida”, présentée au Palau Robert à Barcelone, en 2015, puis au musée Ico à Madrid en 2016.
4 – “Highflyer of skylines”,
Time, 20 avril 2016, time.com.
5 – Émission “Stupéfiant !”, interview par Léa Salamé, France 2, novembre 2016.

 

SOMMAIRE


POSITIONS - DÉBATS

Profession architecte, un métier à géométrie variable
par Sophie Trelcat

 

AU PIED DU MUR

Paris, les Grands Voisins : un nouvel urbanisme ?
par Thierry Mandoul
Les Grands Voisins, 82 avenue Denfert-Rochereau, Paris 14e, lesgrandsvoisins.org. Programme : utilisation provisoire (2015-2017) du site de l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul par les associations Aurore, Plateau urbain et Yes We Camp (hébergement de personnes en difficulté, location d’espaces de travail, activités à visée sociale et solidaire).

Paris, opération Pyrénées, un îlot mixte doublement sécurisé / Métra + associés architecte
par François Lamarre
Le Garance, opération mixte autour du centre bus RATP, îlot rues des Pyrénées, de Lagny, de la Plaine et des Maraîchers, Paris 20e. Programme : relogement et agrandissement du centre bus de Lagny, construction de bureaux en blanc et d’équipements municipaux. Maîtrises d’ouvrage conjointes : RATP, Icade Promotion et Ville de Paris. Maîtrise d’œuvre : Métra + associés (Brigitte Métra arch.), avec Artéo architecte associé (crèche, collège) et Philippe Roux architecte en collaboration (centre bus). Surfaces : terrain, 11 200 m2 ; bâtiment, 84 000 m2 HOB (centre bus et parking, 50 000 m2 ; bureaux, 30 000 m2 ; crèche et collège, 4 000 m2) ; jardin, 2 600 m2. Calendrier : concours novembre 2005, livraison 2016 (centre bus, parkings, bureaux) et 2017 (crèche, collège). Montant des travaux : 151,1 M€ (dont RATP, 53 M€).

Paris, ENS + PSE : campus Jourdan / TVAA architecte
par François Lamarre
48 boulevard Jourdan, Paris 14e. Programme : construction de locaux pour l’École normale supérieure et l’École d’économie de Paris. Maîtrise d’ouvrage : Région Île-de-France, SAERP mandataire. Maîtrise d’œuvre : TVAA (Thierry Van de Wyngaert et Véronique Feigel, architectes associés) mandataire. Surface : 12 500 m2. Calendrier : début des études juin 2011, livraison février 2017. Montant des travaux : 28 M€ HT.

La Seine Musicale, île Seguin, Boulogne-Billancourt / Shigeru Ban et Jean de Gastines architectes
par Jean-François Pousse
Programme : auditorium (1 150 places), grande salle (4 000 à 6 000 places), salles de répétition, studios d’enregistrement, espaces entreprises, magasins, restaurants, cafés, jardin en toiture. Maîtrise d’ouvrage : Tempo - Île Seguin en PPP pour le Département des Hauts-de-Seine. Maîtrise d’œuvre : Shigeru Ban (SBAE) et Jean de Gastines architectes. Surfaces : terrain, 23 044 m2 ; SP, 34 500 m2. Calendrier : mise en compétition 2013, chantier juillet 2014-2016, inauguration avril 2017. Montant des travaux : 170 M€.

Plateau de Saclay : centre de recherche et découverte d’EDF / Francis Soler architecte
par Jean-François Pousse
EDF Lab Paris-Saclay, 7 boulevard Gaspard Monge, Palaiseau (Essonne). Programme : centre de recherche et développement pour 1 500 postes de travail, trois auditoriums, une halle d’essais, des salles de commissions et d’expérimentations, des laboratoires, un restaurant, une brasserie, des cafétérias, 1.075 places de stationnement, dont 125 pour deux-roues. Maîtrise d’ouvrage : EDF / SAS Immobilière du Plateau. Maîtrise d’œuvre : Francis Soler architecte (mandataire), Pascal Cribier (paysagiste), Éléments ingénieries (développement durable), Architectures et techniques (scénographie). Calendrier : concours avril 2010, livraison janvier 2016. Surfaces : 52 000 m2 SP, sur un site de 8 ha. Montant des travaux : 212 M€ HT.

L’Antiquaille à Lyon, une reconversion urbaine sur des traces gallo-romaines
par Gabriel Ehret
Quartier de l’Antiquaille, colline de Fourvière, Lyon 5e (Rhône). Programme : reconversion d’un site hospitalier en quartier d’habitation. Maîtrise d’ouvrage : SACVL (aménageur)... Maîtrise d’œuvre : Atelier Thierry Roche (MO urbaine), Ilex paysagiste (espaces publics) ; réhabilitations : Corum (résidence étudiante, siège de Maïa), Raffi Beyan, Axe Architecture, Detry & Levy, Fassio-Viaud (logements), Vurpas architectes avec D. Repellin ACMH et Zaborski-Michalska (espace culturel) ; constructions neuves : Clément Vergély, Detry & Levy, Th. Roche (logements), BAC architectes (restaurant), J.-M. Wilmotte avec L. Benech paysagiste (hôtel) ; Itinéraire bis (jardin public). Surfaces : logements, 16 500 m2 ; bureaux, 2 332 m2 ; hôtel, 6 374 m2 ; espace culturel, 880 m2 ; restaurant, 1 153 m2. Calendrier : appel d’offres à opérateurs 2003, première livraison 2008, achèvement 2018.

Bordeaux, les projets urbains dans la logique des franchissements
par Ève Jouannais

 

CULTURE

Livres

Aux sources des pratiques et des représentations contemporaines : Les Architectes au travail / Maxime Decommer, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2017.
par Gauthier Bolle

L’Utopie carcérale. Petite histoire des “prisons modèles” / Grégory Salle, Paris, Éditions Amsterdam, 2016.
par Éric Furlan

Les Carnets du paysage : John Brinckerhoff Jackson / Jean-Marc Besse et Gilles A. Tiberghien (dir.), Actes Sud / ENSP, 2016.
par Jean-Pierre Le Dantec


Cinéma

Derniers jours à Shibati / Hendrick Dusollier, France, Les Films d’ici, 2017.
par Rémi Guinard

 

RECHERCHE - ENSEIGNEMENT

Les Dispositifs du confort dans l’architecture du XXe siècle / Franz Graf et Giulia Marino (dir.), Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2016.
par Guy Lambert

Histoire de la théorie et de la pratique architecturales. Georg Germann, 1935-2016
par Michael Gnehm et Andreas Hauser

 

BIBLIOGRAPHIE "LES LIVRES"

Fiches techniques et notices descriptives d'une centaine de livres récemment parus sur le domaine en langue française.

Trimestriels parus